2012 : une année charnière

La  feuille de route pour l’avenir de notre village se décline à travers 7 thèmes, 7 axes de travail :

  • Thème 1 : embellir notre village et développer sa capacité d’accueil

  • Thème 2 : réfléchir à un aménagement urbain harmonieux

  • Thème 3 : cultiver le « bien-vivre » à Brocas

  • Thème 4 : décider de l’avenir de notre forêt

  • Thème 5 : restaurer notre patrimoine architectural

  • Thème 6 : rénover et mettre aux normes notre école

  • Thème 7 : réaliser les chantiers prévus au budget 2012


Thème 1 : embellir notre village et développer sa capacité d’accueil

Des travaux ont été réalisés aux gîtes pour les rendre plus confortables et plus attrayants (peintures, TV). Ces travaux vont être poursuivis avec

  • La mise en place d’une signalétique sympa,
  • un équipement internet des gîtes,
  • des plantations de végétaux autour des gîtes,
  • la réalisation d’un accès et d’un parc de stationnement côté Ouest.

Le site de l’étang, lui, a connu quelques modifications et va en connaitre d’autres :

  • l’enlèvement des barrières entre l’ex chêne liège et le pont ; celles qui restent vont être enlevées en 2012,
  • la réalisation d’un pavillon tout neuf du syndicat d’initiative qui va être finalisé pour être officiellement inauguré le 30 juin prochain lors de l’ouverture de la saison estivale,
  • le boulodrome a été inauguré et contribue à cet embellissement,
  • les essais de tonte différenciée qui ont été faits en 2011 seront renouvelés cette année. N’oublions pas que nos visiteurs se plaisent dans cet espace naturel qui ne doit pas ressembler à un terrain de golf !


Thème 2 : réfléchir à un aménagement urbain harmonieux

Un des 2 gros écueils en matière d’urbanisation a été levé en 2011 avec la réalisation de notre nouvelle station d’épuration qui fonctionne de manière écologique puisque les roseaux font le travail.

L’autre gros écueil, c’est le PLU (plan local d’urbanisme) non opérationnel à ce jour et que nous devrions finaliser en 2012 afin de libérer des espaces à la construction ; à ce jour, il ya très peu de possibilités de constructions nouvelles sur Brocas.

C’est un dossier complexe qui a nécessité de nombreuses réunions.

Nous devrons, enfin, continuer le travail initié avec le CAUE des Landes (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) et mener une réflexion sur l’aménagement de notre village en ayant 3 objectifs :

  • 1 - pouvoir aller du stade jusqu’à l’étang en toute sécurité pour les piétons et les poussettes ; cela suppose de repenser tous les trottoirs dans l’axe Est-Ouest,
  • 2 - embellir et rendre plus fonctionnelles la place du fronton et celle de la mairie notamment par rapport à la circulation et au stationnement,
  • 3 – redonner vie à la rue qui va du carrefour au fronton : quel avenir pour le presbytère et l’ancienne Poste ?

Des travaux ont été réalisés en 2011 quant à l’aménagement urbain :

  • L’abri bus en pin des Landes au Quartier Bouheben,
  • la matérialisation de places de stationnement devant l’Hôtel de la Gare,
  • l’enfouissement de lignes électriques dans le lotissement tout proche d’ici,
  • la nouvelle salle des fêtes que le Conseil Municipal a décidé de baptiser Salle Michel Fourcade ; cette salle sera équipée de tout le confort pour pouvoir y passer des sympathiques moments. Elle servira également de salle de vote.
  • Les toilettes publiques aménagées dans celles de l’ancienne école, ouvertes et accessibles 24h sur 24.
  • L’aménagement de la nouvelle mairie au rez de chaussée qui va permettre à tout le monde de venir facilement au secrétariat et à l’agence postale communale,

 

Thème 3 : continuer à cultiver le « bien-vivre » à Brocas

Notre village est riche d’une vie associative diverse et variée ; l’équipe municipale en est consciente.

Notre rôle, en tant qu’élus, est donc de continuer à encourager et soutenir toutes les associations dans leurs initiatives à condition,

  • qu’elles permettent  les rencontres et qu’elles soient ouvertes à tous,
  • qu’elles contribuent au rayonnement de notre village en attirant des personnes d’ailleurs, des autres communes environnantes voire de plus loin.

Dans ce sens là, nous reconduirons les événements suivants qui permettent de travailler tous ensemble, toutes associations confondues et qui constituent d’excellents moments de convivialité:

  • la fête de l’été aux arènes,
  • le marché des producteurs,
  • le Téléthon.

Notre village est également riche d’un tissu d’artisans et commerçants ; nous devons faire en sorte qu’ils puissent travailler dans de bonnes conditions. Nous resterons ouverts à leurs requêtes auxquelles nous essayerons de répondre quand cela sera possible.

Nous devrons aborder, dans les mois qui viennent plus précisément, l’avenir de notre entourage médical et para médical afin que chacun d’entre nous puisse continuer à bénéficier d’une proximité et d’une qualité en matière de soins, véritable défi en zone rurale.


Thème 4 : décider de l’avenir de notre forêt

La commune de Brocas, par l’intermédiaire de l’association des communes sinistrées par la tempête de 2009, a entamé une procédure auprès du tribunal administratif. A ce jour, une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) va être posée par Me Gizard, notre avocat, sur l’exclusivité de l’ONF (Office national des forêts) en matière d’élaboration des Plans de Gestion que doit avoir toute commune forestière.

En effet, les aides au nettoyage et au reboisement nous sont refusées par l’Etat au prétexte que nous n’avons pas de document acquiesçant un mode de gestion durable de notre forêt ; en clair que l’ONF n’a pas élaboré ce document. Ce qui est vrai puisque depuis 1949, la commune de Brocas, comme d’autres communes des Landes, a fait le choix de gérer sa propriété elle-même et de se distraire ainsi du Régime Forestier, en tout légalité à l’époque. Les Eaux et Forêts devenues plus tard l’ONF n’avaient, dès lors, plus droit de regard.

Cela dit, des documents de gestion existent pour Brocas mais ils n’ont pas été réalisés par l’ONF.

La réponse à cette question de constitutionnalité devrait nous parvenir vers la fin de l’année…or le temps presse puisqu’au 1° janvier 2017, il n’y aura plus aucune aide de l’Etat dédiée à la forêt.

Je vous rappelle que nous avons près de 500 ha détruits par la tempête puis les scolytes qu’il faut reboiser. A 100 ha par an, maximum autorisé par propriétaire, je vous laisse calculer… il faudrait s’y mettre tout de suite !

Nous avons donc parallèlement à cette procédure juridique entamée une réflexion de fond sur l’avenir de notre patrimoine forestier en nous posant toutes les questions sans tabou, chiffres à l’appui.

A ce jour, nous avons un choix à faire :

  • soit se soumettre à la gestion de l’ONF et bénéficier ainsi des aides au nettoyage et reboisement
  • soit essayer de trouver, par nous-mêmes, les moyens de reboiser.

Il va y avoir, sans doute, de longues discussions au sein du Conseil mais aussi avec vous au cours desquelles je pourrai vous exposer, plus en détails, les enjeux financiers pour notre commune!

 

Thème 5 : restaurer notre patrimoine architectural

Au-delà du site naturel de l’étang, nous avons la chance d’avoir un riche patrimoine architectural que beaucoup de spécialistes nous envient.

Les forges et l'église vont faire l’objet en 2012 d’une attention toute particulière ; nous avons retrouvé la trace de Philippe Leblanc, architecte bordelais qui a fait une étude de rénovation des 2 sites dans les années 1990.

Mr Leblanc semble toujours aussi motivé et avec lui Mr Faivre, Architecte des Bâtiments de France. Plusieurs réunions ont déjà eu lieu ; 2 groupes de travail sont en cours de constitution :

  • L’un pour l’église autour de l’Association des Amis de l’Estrigon,
  • L’autre pour les forges autour des Amis des Forges.

Concrètement, nous allons étudier les possibilités de réhabilitation de l’ancien hangar, très mal en point, mais qui, aux dires de Mrs Leblanc et Faivre, vaut le coup d’être rénové ! C’est un bâtiment inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH) qui pourra bénéficier de financements.

L’église, quant à elle, n’est pas encore protégée au titre des Monuments historiques. La question se pose de le faire afin, là aussi, de rentrer dans des circuits de financements opportuns. La première tranche de travaux ciblée concernerait le clocher.


Thème 6 : rénover et mettre aux normes notre école

L’école de Brocas est en effet la dernière école de la Communauté des Communes du Pays d’Albret à ne pas avoir encore été rénovée. La CCPA souhaite inscrire ces travaux au budget 2013 pour une réalisation au cours de l’été 2013. D’ici là, nous devons donc réfléchir pour rendre notre école plus fonctionnelle, plus moderne.

En 2012, nous devons peaufiner les plans. Ce que nous ferons

  • avec des personnes compétentes : architecte, personnel de la CCPA qui gère les affaires scolaires
  • en consultant l’équipe enseignante et le personnel chargé de la garde des enfants et de la cantine.


Thème 7 : réaliser les chantiers prévus au budget 2012

L’année 2011 nous a permis de passer au mode opérationnel avec les différents chantiers réalisés ou en cours de finition :

  •  la station d’épuration, 
  • le pavillon du syndicat d’initiative, 
  • l’électrification en bonne et due forme du local de la chasse, 
  • l’aménagement de la mairie, 
  • la réalisation d’une salle de réception, 
  • la mise en place de toilettes publiques, 
  • la sortie de terre de la salle des sports.

En 2012, d’autres chantiers vont voir le jour, peut-être moins spectaculaires mais tout aussi indispensables à la vie de notre village :

  •  la rénovation des arènes : prévue en 2011, celle-ci est reprogrammée en 2012 avec pour objectif de les rendre accessibles au public, au moins pour partie, pour les fêtes de Brocas, 
  • les travaux d’isolation au Tchaï en collaboration avec le Comité de Fêtes et l’USB Pala, 
  • la confection d’une nouvelle buvette au stade ainsi que la peinture du club house et des vestiaires, 
  • l’empierrement de l’allée principale du cimetière, 
  • la réalisation d’un accès et le stationnement côté ouest pour les gîtes, 
  • la matérialisation d’une aire de stationnement côté nord de la mairie, 
  • l’aménagement du préau et de la cour de l’ancienne école en un lieu de convivialité, 
  • la réalisation enfin de 2 logements dans l’appartement du chef de l’ancienne gendarmerie ; la maitrise d’œuvre est confiée au PACT des Landes. Il y aura un logement à l’étage et un autre au rez de chaussée accessible aux personnes à mobilité réduite.

     Brocas sur Facebook Brocas sur Twitter