Histoire de l'eau

Article : Julie SERRES - Antoine SOURIGUES

Merci à Monsieur et Madame Dupin pour leurs précieux témoignages.

C’est au début du XIXème siècle que Brocas devint, aux yeux de la famille Lareillet, le site idéal pour construire un haut fourneau qui resta en activité de 1833 à 1889 et qui rendit le village attractif et dynamique. Ce choix fut influencé par le passage de L’Estrigon car l’eau représentait à cette époque, l’élément essentiel au fonctionnement des « roues à aubes » de la fonderie. Les ouvriers d’Adolphe Lareillet, à la force de leurs bras, dessinèrent alors, petit à petit, les contours du futur lac de Brocas.

L’aventure métallurgique débutait : le lac devint le théâtre des idées ingénieuses et audacieuses de ce maître des Forges, comme lorsqu’il fit venir cinq dromadaires d’Afrique pour le transport du minerai ou lorsqu’il fit récolter par les enfants des ouvriers les feuilles de muriers, plantés près du lac, pour nourrir les vers à soie de la magnanerie de Roquefort.

Ironie du destin, c’est également là qu’Adolphe Lareillet disparut le 15 janvier 1843, emporté par les eaux torrentielles du lac alors qu’il tentait de soulever une vanne en fonte de 1500 kg avec ses ouvriers. Il portait sur lui ce jour-là la paye de ses employés que l’on ne retrouva jamais. Après la fermeture de la fonderie en 1889, la famille Dupin profita à son tour de la richesse du lieu en installant sa minoterie au début du XXème siècle, devenue aujourd’hui le Musée des Forges.

L’actuel lotissement de l’étang n’était encore que champs de maïs, de blé et les berges, des prés où paissaient vaches et moutons. Le reste du site (camping, arènes) était recouvert de pins, ces arbres qui firent de l’ancien « désert landais » une des forêts les plus riches d’Europe. Seule une maison, connue sous le nom de « Caudorot », surplombait le paysage du haut de sa colline, avant d’être détruite par l’eau.

Depuis sa création, le lac et ses alentours ont connu de nombreuses transformations mais de tous temps à jamais, il reste un lieu à part, magique et apprécié dans le cœur des Brocassais.

Alors, à l’occasion, venez donc flâner, flirter, pêcher, faire un tour de barque ou de pédalo et savourer une glace les pieds dans l’eau.

 

     Brocas sur Facebook Brocas sur Twitter